• "Twilight", 2011

     

    « Twilight » 

    C’est en allant à la rencontre de l’adolescente que j’étais, que je rencontrais ma vielle colère, née des premières grandes désillusions que nous avions commandées au menu de notre vie initiatique. Nous goûtons une fois à l’amour et nous sommes déjà accros, piégés dans l’irrémédiable désir de le retenir, de le posséder, donc dans l’irrémédiable peur de le perdre… Cette indigestion à nous couper le souffle, nous ne pensions pas la surmonter alors nous l’avons contournée par quelques chemins hasardeux, orgueil en tête… Tel est le temps des premiers pactes de mensonges et souffrances à nous-même. Et la nuit s’étend sur notre rêve d’amour… à moins que nous en chassions le prince charmant et autre vierge marie, pour y retrouver tous nos amants et vivre un amour libre de droit !

    Le clin d’œil au film est ironique, toutefois si nous l’observons avec discernement, il nous enseigne combien il est illusoire de croire que l’amour s’incarne en une seule et éternelle personne… « Et ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants, blablabla ». Mais qui est derrière cette sempiternelle rengaine ? Toujours les mêmes et depuis toujours… M  

     

     "Lampe Twilight", 2011

    "Lampe Twilight", 2011

    "Lampe Twilight", 2011

     

    Pied de lampe, moule en plastique, verre en plastique,

    guirlande lumineuse, balle de ping-pong,

    perles, ruban

    62 x 45 x 25 cm

    (En vente à la boutique Ad'Lib, Alès)


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :